Les taxes en Andorre

L’Andorre est dotée d’un système fiscal simple, clair et transparent. S’il est connu comme le plus avantageux en Europe, c’est surtout à cause de ses impôts et taxes plus qu’abordables. Ces derniers font aussi bien la joie des chefs d’entreprise que celle des ménages et des travailleurs. Découvrez quelles sont les taxes en andorre et les principaux impôts contenus dans leur système fiscal.

Les impôts pour les résidents et les non-résidents fiscaux

Pour ceux qui ont le statut de résident fiscal en Andorre, la principale taxe à payer concerne l’IRPF. Il s’agit de l’impôt sur le revenu de toutes les personnes physiques définitivement installées dans le pays. Le taux général appliqué est de 10 % sur les revenus pour tous les résidents ayant une entrée de plus de 40 000 € par an. Entre 24 000 et 40 000 € de revenu, le taux imposé passe à 5 %. En dessous de 24 000 €, il est à 0 %.

Les non-résidents fiscaux devront quant à eux payer l’impôt sur le revenu des non-résidents (lRNR). Il s’agit de ceux qui ne sont pas réellement installés dans le pays. Son taux général est de 10 % et il s’applique aux travailleurs des pays voisins qui exercent régulièrement en Andorre.

Les impôts pour les sociétés

Les entreprises exerçant en Andorre doivent nécessairement s’acquitter de l’impôt sur les sociétés. C’est l’unique taxe qui est prélevée sur leurs bénéfices avec un taux général plafonné à 10 %. Toutefois, le prélèvement se fait sous certaines conditions. Il faut savoir que pour les premiers bénéfices de 50 000 € de l’entreprise, le taux imposé peut passer à 5 %. Pour que cela soit possible, il faut tout de même que le chiffre d’affaires de l’entreprise soit inférieur à 100 000 € durant ces trois premières années. Lorsque les bénéfices de l’entreprise vont au-delà de 50 000 €, l’impôt appliqué sur le revenu est de 10 %.

Par ailleurs, il est à noter que l’Andorre est liée à certains pays par une condition de non-double imposition pour les entreprises. Ainsi, ils n’ont pas à subir un double prélèvement sur leurs revenus.

Autres types d’impôts en Andorre

Mis à part les impôts appliqués aux résidents, aux non-résidents et aux entreprises, d’autres prélèvements moins conséquents existent. Vous avez en premier, les taxes sur les gains du capital à 10 % fixe appliquées sur les plus-values financières. Également, vous avez les impositions sur les biens immobiliers en cas de plus-value lors de transmission. Le taux appliqué peut varier entre 8 et 15 %. Vous avez également la taxe sur le registre de toutes les personnes titulaires d’une activité économique dans le pays. Les prélèvements effectués varient généralement selon chaque entreprise et peuvent aller de 20 à 800 €. Enfin, vous avez les impôts prélevés par les différentes paroisses d’Andorre.

Pour conclure, retenez que les différentes taxes de la fiscalité d’Andorre s’appliquent aux individus de diverses couches de la société. Des non-résidents aux entreprises en passant par les travailleurs frontaliers, chaque couche de la société est impliquée. Cependant, il faut reconnaître que les prélèvements effectués sont les plus abordables de toute l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *