Le crédit auto est une solution financière pour acquérir un véhicule neuf ou d’occasion. En général, l’apport personnel n’est pas obligatoire pour souscrire un crédit auto. En revanche, il représente un véritable coup de pouce pour rassurer le banquier. Cet article en donne quelques informations importantes.

Focus sur l’apport personnel

L’apport personnel représente la somme d’argent que l’emprunteur investit dans l’acquisition de son véhicule. Ce montant est généralement exprimé en pourcentage du montant total. On considère souvent que l’apport personnel doit correspondre à 10 % de la somme totale empruntée. Par exemple, un particulier veut emprunter une somme de 20 000 euros pour acheter son nouveau véhicule. Il aura donc besoin d’un apport personnel égal à 2 000 euros au minimum.

Concernant l’apport personnel, la loi ne fixe aucun montant minimal ni maximal. Théoriquement, l’emprunteur pourra apporter entre 0% et 99% de la somme qu’il souhaite emprunter. Mais pratiquement, les établissements bancaires demandent que l’apport doive financer au moins 10% de l’opération. De nombreux emprunteurs souhaitent bénéficier de meilleures conditions d’emprunt. Il est donc conseillé de prévoir un apport entre 20 et 30% du montant du véhicule.

Par ailleurs, l’apport personnel permettra au banquier d’évaluer le risque qu’il prend en prêtant de l’argent.

Le montant moyen d’un apport personnel

Pour un crédit auto, la moyenne d’un apport personnel est de 20% du montant à emprunter À noter que le montant moyen d’un prêt auto est de 15 000 €. L’apport moyen de 3 000 € est ainsi très raisonnable. Si l’emprunteur dispose d’un apport conséquent, il peut le proposer à son prêteur. Il faut savoir que certains organismes n’autorisent pas les emprunteurs de dépasser un certain seuil.

Un apport conséquent constitue un levier de négociation pour convaincre le prêteur d’accorder un emprunt. En effet, un apport personnel présente quelques avantages. D’une part, il sécurise efficacement le crédit. D’autre part, il démontre au banquier la capacité à épargner. Cependant, aucune législation n’exige l’emprunteur à déposer un apport pour demander un crédit auto.

La plupart des automobilistes souscrivent à un crédit auto sans apport. Cela montre la différence entre une demande de prêt immobilier et une demande de crédit auto.

L’apport personnel réduit les mensualités

Le crédit auto permet à l’emprunteur d’acquérir un véhicule sans avoir à puiser dans son épargne personnelle. Son atout principal repose sur le fractionnement des dépenses. Celles-ci correspondent aux capacités à rembourser et aux buts de l’acheteur. Ce montage financier a généralement un prix prenant la forme d’intérêts. Ces derniers sont versés à l’organisme prêteur tous les mois.

C’est à ce stade que l’apport personnel intervient. Le coût global des intérêts de remboursement d’un crédit affecté varie selon son montant et sa durée. Lorsque l’apport initial est conséquent, la somme à rembourser sera moins élevée. L’apport constitue ainsi un moyen adapté pour ceux qui souhaitent réduire leurs mensualités. De plus, il permet de moduler la durée du crédit en toute facilité.

L’apport est un véritable gage de réassurance pour les prêteurs. Quel que soit son montant, l’apport de l’emprunteur prouve sa capacité à épargner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *