investissement locatif

Lorsqu’on investit dans l’immobilier locatif : on achète un immeuble, pour pouvoir ensuite le mettre sous location et en percevoir un loyer. Le but est de se constituer un patrimoine, et entre-temps, de disposer de revenus complémentaires. La question est de savoir, comment réussir votre investissement locatif ?

Bien choisir le secteur géographique

Dans une stratégie d’investissement immobilier, le secteur géographique est toujours en tête de liste des études à faire. En effet, le marché est déterminé par les caractéristiques de la zone dans laquelle est localisé le bien immobilier.

Il est conseillé d’investir dans un quartier ou une ville où la population est en constante croissance, et où les services et infrastructures de base pour la vie au quotidien sont facilement accessibles. Vous pouvez vous référer aux différentes annonces lancées dans la zone en question afin de déterminer le taux de logements vacants et avoir une idée de l’état du marché.

Le principe est le suivant : choisissez un emplacement dans lequel, les demandes locatives sont fortes.

Bien réfléchir sur l’investissement

Quand on achète, cela signifie que l’investissement commence. Il ne faut laisser place à aucune émotion ou attachement personnel. S’agissant d’un investissement locatif, le bien ne constituera pas votre résidence principale. Il faut rester objectif, et mettre de côté tous les éventuels aspects affectifs de l’achat.

La règle est la suivante : le logement n’est pas destiné à vous plaire, mais plutôt à plaire aux autres. Si vous avez une offre de bonne qualité, avec des infrastructures correctes et accueillantes, vous êtes sûr de faire un investissement rentable. Il ne faut pas uniquement vous attacher au prix également, car la qualité du bien sera déterminante. Une visite sur place est incontournable avant de signer le contrat de vente.

Apprendre à diversifier les investissements

C’est le secret de tout investisseur : diversifier son portefeuille. Généralement, lorsqu’on effectue un achat immobilier, l’apport personnel ne dépasse pas plus de 10 % du prix d’acquisition. L’investissement est lié à un crédit, limité quant à lui à une durée de 20 ans. Et sur le marché, plus la surface que vous achetez est petite, plus le prix au mètre carré va augmenter.

Ces données sont régulières, quelle que soit l’évolution du marché. Elles ont été disposées ainsi afin de permettre à l’investisseur immobilier de prendre du recul pour chaque investissement. Il ne faut pas tout miser dans votre investissement locatif. Si jamais le marché est appelé à dégringoler, une marge de manœuvre, notamment un capital dans un autre secteur pourra vous sauver.

Se renseigner sur les fiscalités

Les professionnels de l’immobilier le savent, une rentabilité excessive n’est pas envisageable. Il s’agit plutôt d’étudier les possibilités de défiscalisation. Le rendement moyen est fixé à 3 à 4 % dans l’état actuel du marché. Et il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme.

Pour gagner un peu plus de rentabilité, vous pouvez utiliser les dispositifs de défiscalisation. L’État en effet encourage l’investissement immobilier et soutient ainsi tout investisseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *