Maintes fois porté à la télévision pour la beauté de ses plages, le sud-est des États-Unis fait rêver le monde entier. Les investisseurs sont nombreux à vouloir placer leur argent sur une maison ou un appartement dans cette partie des USA. Cela dit, la question de la rentabilité devrait encore être approfondie. Découvrez-en davantage sur le marché de l’immobilier en Floride.

Chaque ville, tous les quartiers ont leur propre rentabilité

Résumer le Sud-Est des États-Unis à Miami serait une vision un tantinet réductrice. Cela dit, cette ville phare reflète ce qui se passe dans le marché de l’immobilier en Floride. Quoi qu’il en soit, un large choix de quartiers s’offre à vous. Optez pour un endroit où vous sentez l’opportunité d’affaires. Le luxe est à l’honneur à South Beach. Cette emblématique cité balnéaire se reconnaît par ses bâtiments de style Art déco. Il faudra disposer d’un bon million de dollars pour pouvoir intégrer les associations de copropriétaires locales. Le tourisme florissant assure tout de même une rentabilité optimale puisque le loyer est beaucoup plus élevé que sur la Côte d’Azur. Estimé entre 3000 et 7000 euros, le prix au mètre continue d’augmenter. Cette tendance haussière persiste malgré les 23 000 logements qui émergent de terre tous les ans. Si vous souhaitez investir sur le long terme, ce serait mieux de se tourner vers des quartiers tels que Brickell. Les bâtiments à l’allure chic attirent la classe moyenne. La population se compose essentiellement de jeunes cadres d’entreprise. Pour ceux qui préfèrent les villas, il faudra s’orienter vers Coral Gables et Coconut Grove. Ce sont des banlieues majoritairement habitées par des Américains résidents. La sécurité s’était beaucoup améliorée depuis une décennie. Ce lieu de vie attire des nouveaux venus qui apprécient les logements neufs avec vue sur la mer.

S’éloigner de Miami pour un meilleur rendement locatif…

S’il vous faut un excellent rendement locatif, le mieux serait d’éviter Miami. Ce qui se passe dans certains quartiers laisse penser que le marché l’immobilier en Floride s’étouffe. L’engouement des touristes pour cette destination occasionne une flambée des prix artificielle. Le cours du mètre carré augmente de 100 % d’une année à l’autre. De plus, les condominiums et les syndics font la loi dans le secteur. Ces regroupements de copropriétaires réduisent vos marges de manœuvre. Les appartements de luxe ont des courts de tennis, des piscines et diverses commodités, mais la rentabilité brute ne dépasse jamais les 7 %. Ainsi, vous pouvez aussi quitter la capitale de l’État au profit des villes secondaires. Dans ces banlieues, tout reste encore à faire. Par ailleurs, la stabilité des tarifs immobiliers locaux inspire confiance aux investisseurs étrangers. Ces derniers font de leur possible pour bénéficier d’allègement fiscal relatif à leur revenu locatif. Différentes sortes de déductions sont envisageables pour avoir une rentabilité nette assez confortable. En cas de revente, les taxes ne s’élèvent pas au-dessus des 15 % de la plus-value dégagée. Bref, il vous faut bien choisir votre quartier et bien vous informer sur les différentes conditions fiscales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *